Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


La ville de Tokyo a reconnu l'union gay
· · Commentaires

La ville de Tokyo a reconnu l'union gay

· · Commentaires

Le gouverneur de la capitale japonaise a annoncé qu'un certificat pour les homosexuels serait délivré début 2023. Le Japon est un pays du G7 qui n'autorise pas le mariage pour tout le monde.


La ville de Tokyo reconnaît les unions homosexuelles, a annoncé mardi 7 décembre la gouverneure de la capitale japonaise, Yuriko Koike, comme une nouvelle étape symbolique car le mariage homosexuel au Japon n'est pas national. "En réponse aux souhaits des habitants de Tokyo et des personnes concernées, nous nous préparons à reconnaître les unions homosexuelles", a-t-il déclaré début 2023.

Le district de Shibuya à Tokyo a été la première municipalité du pays à délivrer des certificats de mariage homosexuel en 2015. D'autres quartiers de la capitale et plusieurs départements de l'archipel ont emboîté le pas. Actuellement, environ 100 autorités locales au Japon délivrent de tels certificats.

Sur Twitter, l'organisation militante Marriage for All Japan a salué l'annonce de Koike, rappelant que la portée de ces témoignages était symbolique, et exhorté le gouvernement à "accélérer" la reconnaissance du mariage homosexuel.

Les syndicats ne sont pas « déterminés » par la constitution.

En l'absence de droit national, l'utilité de ces documents locaux est vraiment limitée, hormis la simplification occasionnelle de certaines démarches, comme la location d'une colocation ou l'autorisation pour un conjoint de se rendre à l'hôpital. Très peu de couples homosexuels ont reçu un tel certificat jusqu'à présent.

 Le Japon est le plus récent pays du G7 à reconnaître le mariage de tous, même si la majorité de la population y est favorable, selon les sondages d'opinion.

Le Parti libéral-démocrate (PLD, droite conservatrice) au pouvoir a ralenti le processus pendant des années, arguant que les unions homosexuelles ne sont « pas définies » dans une constitution qui n'a pas été modifiée depuis son adoption en 1947. .

Le Premier ministre Fumio Kishida, arrivé au pouvoir début octobre, est également réticent. En septembre, il avait indiqué qu'il n'était pas « arrivé au point d'approuver » des amendements à la loi sur le sujet.

Au Japon, une dizaine de couples homosexuels ont intenté une action en justice contre l'État depuis 2019 pour faire légaliser leur mariage. En mars de cette année, un tribunal de Sapporo (nord du Japon) a remporté sa première victoire en garantissant l'égalité devant la loi pour tous les citoyens car il n'était pas inconstitutionnel de reconnaître le mariage homosexuel.



Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !