Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


La Suisse lutte contre l'homophobie ! - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

La Suisse lutte contre l'homophobie !

· · Commentaires

Soixante-trois pour cent des Suisses ont voté en faveur d'une loi interdisant les discriminations sexuelles, qui pourrait désormais ouvrir la voie au « mariage pour tous ».

« Journée historique. Ainsi, les résultats du référendum en Suisse le dimanche 9 février ont été reçus par les associations de défense des droits des homosexuels : 63% des votants ont voté en faveur de l'extension du Code pénal suisse car il condamnait la discrimination raciale depuis 1994. Homophobie Atteint : Cela comprend des amendes et jusqu'à trois ans de prison, l'exclusion des personnes engagées dans la vie familiale ou privée de tous actes ou discours hostiles et l'exclusion de la communauté trans de ce nouvel arsenal législatif.

Cet amendement au Code pénal a été voté en 2018 lors de deux délibérations parlementaires. Mais deux groupes politiques conservateurs et religieux, l'UDC, principale force politique de la Suisse, et l'UDF (Union fédérale démocratique) se sont opposés à la disposition au nom de la « liberté d'expression ». En avril 2019, ils ont finalement reçu les 50 000 signatures nécessaires à ce référendum.

Parrainé par l'ONU

L'UDF, qui se bat pour un « système politique basé sur les valeurs bibliques » et une « réforme du domaine spirituel suisse », a culminé en 2009 lorsqu'elle a reçu un large soutien pour une initiative visant à interdire les minarets. Samuel Kullman, membre du Comité contre la loi sur la censure, n'est pas surpris des résultats. Cependant, il regrette que cette nouvelle disposition du Code pénal suisse « ne protège [l'idéologie] ni le public ».

L'argument rejeté par les groupes anti-discrimination est que la Suisse se classe 28e sur 49 pays européens pour la protection des communautés homosexuelles. "C'est clairement un espace qui n'est pas pris au sérieux", a déclaré Muriel Weger de Pink Cross. Bien que les syndicats estiment que 80 pour cent des homosexuels et les deux tiers des homosexuels ont subi des violences ou des commentaires au cours de leur vie, la Suisse refuse de collecter des statistiques sur les actes d'hostilité.

«Ces résultats montrent que la société suisse est plus avancée que le parlement et qu'elle ne tolère pas la colère», a déclaré Muriel Weger de l'association Crocs Rose.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !