Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


La Gay Pride de New York a réuni près de 3 millions de personnes - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

La Gay Pride de New York a réuni près de 3 millions de personnes

· · Commentaires

La Gay Pride de New York a réuni près de 3 millions de personnes

De nombreux participants en ont profité pour condamner la politique minoritaire de Donald Trump.

 

LGBT - "Je suis fière depuis des années et des années, et c'est le plus grand, le plus beau que j'aie jamais vu", a déclaré Sheila MacDonald, 60 ans, au New York Times. Ce dimanche 30 juin, près de trois millions de personnes ont défilé dans les rues de New York lors d'une immense marche des fiertés pour commémorer les événements de Stonewall.

Sous le soleil, en sifflant et en applaudissant, les participants ont marché sous les couleurs de l'arc-en-ciel, symbole de la communauté gay, pour se vêtir traditionnellement de costumes extravagants et de corps nus.

"Tout ce que nous faisons pour soutenir la communauté (LGBT) et leur montrer que nous les aimons, c'est important d'être là avec toute la colère (...) pour voir combien de personnes sont ici", a-t-il déclaré. Sam Tripp, 22 ans, portant des bas arc-en-ciel jusqu'aux cuisses, est parti du New Jersey voisin pour regarder le défilé dans un grand café de ses collègues.


Parmi les participants figurait le « Gay Liberation Front », dont les membres ont pris part aux célèbres émeutes de Stonewall.

 

« Reprise professionnelle »

Trop grosse, trop commerciale, la gay pride trompeuse a commencé pour certains... en parade inversée. En fait, avant le début de la marche officielle, plusieurs milliers de personnes ont assisté à l'événement « la fierté retrouvée ».

Il vise à s'opposer à la "reprise commerciale" de l'incident et de ses 70 entreprises mécènes - dont Morgan Stanley, AXA ou Delta - et à maintenir la "tradition radicale" des émeutes de Stonewall.


"Stonewall, c'était une émeute, et il est important que les grandes entreprises n'aient pas beaucoup de fierté gaie", a déclaré Bennett Sher, 20 ans, étudiant au défilé du colonel avec des amis. "Il y a des entreprises qui financent la Gay Pride et donnent ensuite des millions aux politiciens anti-LGBT."

Cependant, la polémique s'est limitée à la marche principale : de nombreux participants au défilé de protestation ont admis avoir participé à la « World Pride » à l'époque.

Cette gay pride géante, point culminant de nombreux événements organisés à New York depuis l'anniversaire de Stonewall, s'est transformée en une célébration à Times Square et en un concert de l'icône de la communauté gay Madonna.


 

Panneaux "World Pride" et anti-Trump

En fait, les organisateurs voulaient un "esprit global", une "fierté globale", qui a conduit le mouvement LGBT à continuer de punir l'homosexualité dans 70 pays à travers le monde. Ainsi, il y avait des groupes d'Italie, de Suède, d'Autriche et de divers États américains.

Des groupes Associated Press de partout aux États-Unis mais aussi d'Europe.

De nombreux manifestants portaient des pancartes condamnant les politiques de l'administration Trump. "Avec la montée de l'administration Trump aux États-Unis et toutes les politiques fascistes du monde, il est important de se battre et d'être là", a déclaré Vinicius Albany, un Suisse de 50 ans originaire de Zurich. De nombreuses attaques récentes contre des homosexuels dans leur pays.

Beaucoup ont évoqué des attaques répétées contre les personnes transgenres au milieu de leurs préoccupations qui sont particulièrement populaires cette année, avec leurs drapeaux bleu et blanc et le casting grand public de la série de poses, ainsi que l'immersion imaginaire dans la communauté. 1980 Transgenre new-yorkais.


Il y a cinquante ans, devant le bar gay du Stonewall Inn au cœur de Greenwich Village, des émeutes éclataient entre la police en colère et les personnes LGBT. L'événement fondateur qui a donné naissance à la première Gay Pride en juin 1970. Ensuite, il s'est répandu dans le monde entier.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !