Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


Coca-Cola fait de la publicité auprès des couples LGBT
· · Commentaires

Coca-Cola fait de la publicité auprès des couples LGBT

· · Commentaires

Coca-Cola fait de la publicité auprès des couples LGBT en Hongrie et devra boycotter

Istvan Boldog, membre du parti conservateur Fidez, a appelé les Hongrois à boycotter la campagne publicitaire au Seagate Festival.


Hongrie - Coca-Cola a lancé une campagne LGBT en Hongrie dans le cadre du Sziget Music Festival. Cependant, la marque a reçu des commentaires négatifs de la part des membres du parti politique conservateur de Victor Orban, Fidez, qui s'oppose au mariage homosexuel. Mais Coca-Cola semble déterminé à poursuivre sa campagne.

Des publicités dans les rues de Budapest montrent un couple gay distribuant des bouteilles de Coca-Cola sur le thème « Love Revolution », le slogan du festival, qui débute ce mercredi 7 août.

En plus des images, la marque américaine a choisi le slogan défendant les droits LGBT : "Zero Sugar, Zero Shark".

Tout cela n'a pas plu aux membres du parti Fidez. En effet, dimanche 4 août, Istvan Boldog, député hongrois et membre du Parti conservateur, a appelé au boycott de la campagne en partageant le célèbre logo de la marque sur son compte Facebook. .


"Je suis sorti de la campagne d'affichage de Coca-Cola. À moins qu'ils ne retirent les affiches provocatrices de Hongrie, je n'utiliserai pas leurs produits ! Tout le monde, s'il vous plaît !", a-t-il fait remarquer.

"Chacun a la liberté de décider de boire ou non du Coca-Cola."

Le site conservateur Pesti Scárok l'a soutenu en dénonçant le "siège" du "lobby gay" sur sa page d'information.

Plus tard, lundi 5 août, la multinationale américaine a répondu à CNN, affirmant qu'elle partage les mêmes principes que le Sziget Festival et qu'elle se bat pour « la diversité, l'inclusion et l'égalité ». "Nous pensons que les hétéros et les homosexuels ont le droit d'aimer comme ils veulent être aimés", a commenté Brand.

Continuez à suivre ces informations

Suite à ces propos, le journal d'opposition HVG a interrogé le Parti conservateur sur le scandale et lui a répondu : « La Hongrie est un pays indépendant, donc chacun est libre de décider de boire ou non du Coca-Cola ».

Une pétition en ligne exhortant le gouvernement à retirer les affiches des rues de Budapest a reçu plus de 30 000 signatures.

« De telles publicités sont déjà monnaie courante en Europe occidentale. Dans notre pays, on peut toujours arrêter le processus. À ce jour, les grandes entreprises hongroises n'ont signalé aucun contenu ou publication homosexuel ouvert. Ne vous méprenez pas, ceci est un test. Si la société hongroise accepte cela, il y aura de plus en plus d'étapes. Des affiches, des publicités, des films, des produits arc-en-ciel, etc., et au fur et à mesure que nous continuons de descendre la pente, il devient de plus en plus difficile de s'arrêter », peut-on lire sur le site.

La Hongrie interdit le mariage homosexuel et la tutelle homosexuelle. De plus, les couples hétérosexuels n'ont pas les mêmes droits que les couples hétérosexuels ; Ils ne peuvent pas donner de troupes ou de sang.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !