Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


UN QUART DES PERSONNES LGBT+ ONT DÉJÀ ÉTÉ VICTIMES D'AGRESSIONS LGBTPHOBES AU TRAVAIL - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

UN QUART DES PERSONNES LGBT+ ONT DÉJÀ ÉTÉ VICTIMES D'AGRESSIONS LGBTPHOBES AU TRAVAIL

· · Commentaires

En France, 25 % des personnes LGBT sont battues au travail.

Plus d'efforts sont nécessaires. Selon le dernier Baromètre Ifop de l'Association Anti-Discrimination Autre Cercle, 25 % des personnes LGBT ont été victimes de corruption, d'humiliation ou d'agression LGBT phobiques au travail. Situation moins préoccupante pour les organisations signataires de chartes LGBT impliquant d'autres cercles.

La charte, créée en 2012 à l'initiative du syndicat et de plusieurs entreprises, vise à « assurer un environnement de travail inclusif pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles ou transgenres (LGBT) ». Il a été signé par une soixantaine d'entreprises nationales, régionales et locales. Pourtant, le baromètre* continue de discriminer les personnes LGBT et montre qu'elle s'exprime de multiples manières.

Violences liées à l'orientation sexuelle

25% des personnes LGBT travaillant en France ont déjà subi au moins une agression LGBT phobique contre leur entreprise. Environ la même proportion (24 %) de travailleurs LGBT travaillant dans des pays signataires de la charte. Ces agressions prennent plusieurs formes : allant de la moquerie (19 % des personnes LGBT en France en sont victimes), aux insultes et humiliations (14 %), à l'exclusion des autres travailleurs (13 %) et même aux violences physiques ou sexuelles. (dix%).

Ces agressions touchent davantage les hommes gais (28 %) et les personnes transgenres (28 %) que les lesbiennes (24 %) et les bisexuels (18 %). Ils sont également inégalement répartis selon le profil de la victime : 41 % des hommes LGBT dits « féminins » sont maltraités, tandis que 15 % des hommes « masculins » sont des intimidateurs. Les personnes LGBT non blanches sont également plus préoccupées par les commentaires abusifs (34 % de non-blancs contre 18 % de blancs).

Souvent, ces moqueries, insultes ou menaces viennent de pairs de même stature, et rarement de superviseurs ou de subordonnés.


Sur le même sujet

Voyagez vers les destinations les plus sûres et les plus dangereuses pour la communauté LGBT

Traitement spécial au travail

Les personnes LGBT sont également discriminées par la direction de leur organisation. 18% des personnes LGBT travaillant en France ont connu des inégalités de traitement en raison de leur orientation sexuelle, telles que les écarts de rémunération, les inégalités de recrutement ou les tâches qui leur sont confiées. Faible proportion (12 %) parmi les signataires de la charte.

Cela peut aider les personnes LGBT à cacher leur orientation sexuelle au travail. Parmi les salariés de même sexe, 77 % ont déjà volontairement cessé de se présenter comme tels au cours de leur carrière. Aujourd'hui, 49 % des personnes LGBT en France ignorent leur orientation sexuelle ou leur identité de genre et ne la montrent pas à leurs pairs. « Le phénomène d'auto-exclusion pèse lourdement sur le moral et le bien-être de ces personnes ; plus de trois sur dix disent que leur vie est mauvaise parce qu'ils ne l'ont pas vu », analyse Autre Cercle.

Pourquoi y a-t-il une telle omerta sur l'orientation sexuelle des personnes LGBT ? Ellen Gavhand, vice-présidente de la Ligue nationale pour le deuxième cercle, a déclaré : « L'orientation sexuelle et l'identité de genre sont souvent considérées dans le monde du travail comme 'sans sujet', parfois tabou, parfois minimisé et interdépendant. Uniquement pour le secteur privé. " Les employés sont formés, qu'ils soient LGBT ou non, pour assurer un monde des affaires plus inclusif où les personnes LGBT n'ont pas à se cacher.

 

* L'enquête Ifop pour un autre quartier, réalisée par une enquête en ligne auto-réalisée du 12 au 24 avril 2019 auprès d'un échantillon de 1 229 personnes gays, bisexuelles et transgenres âgées de 18 ans et plus dans l'agglomération d'Helsinki ; Et 4-30. novembre 2019 avec un échantillon de 16 953 employés et agents travaillant dans des organisations signataires de la Charte d'engagement LGBT+ dans le deuxième arrondissement.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !