Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


Trump a interdit les billets LGBT dans les ambassades - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

Trump a interdit les billets LGBT dans les ambassades

· · Commentaires

Trump a interdit les billets LGBT dans les ambassades en l'honneur du mois de la fierté

La décision, et ce n'est pas la première à s'opposer aux récentes déclarations en faveur des droits LGBT.



LGBT - Trump "soutient" le mois de la fierté LGBT, mais pas vraiment... vraiment. Bien que le président américain ait souligné le "mois de la fierté" sur Twitter le 31 mai, ses propos pourraient ne pas être suivis d'actions concrètes.

Aussi Israël, Allemagne, Brésil et Lettonie. De nombreuses ambassades américaines voulaient hisser le drapeau arc-en-ciel LGBT sur leur mât en juin. Réponse de Washington : non.

Alors que nous célébrons le Mois de la fierté LGBT et reconnaissons la contribution remarquable des personnes LGBT à notre grande nation, montrons également notre solidarité avec les nombreuses personnes LGBT vivant dans des dizaines de pays à travers le monde qui sont punies, emprisonnées ou exécutées.

- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 31 mai 2019

  "Alors que nous célébrons la fierté LGBT et reconnaissons la contribution extraordinaire des personnes LGBT à notre grande nation, nous montrons également notre solidarité avec les personnes LGBT vivant dans des pays où les personnes LGBT sont punies, emprisonnées ou exécutées pour leur orientation sexuelle. Mon administration a lancé une campagne mondiale Nous invitons les nations à nous rejoindre !

Sous Obama, les ambassades américaines étaient généralement autorisées à utiliser le drapeau de la fierté « pendant le mois de la fierté ». Son successeur a déclaré qu'il avait raison de continuer à faire flotter le drapeau à l'intérieur de la maison ou sur le mur du bâtiment, mais a précisé qu'une autorisation officielle était nécessaire pour le mât. En conséquence, aucun n'a été fourni, rapporte NBC News.

 

"En tant qu'ambassadeur des États-Unis à Madrid sous la direction du président Obama, nous ne pouvions pas cacher le drapeau de la fierté à l'intérieur de l'ambassade … nous l'avons fièrement accroché avec le drapeau américain sur la barre principale."

 "Cette décision contredit la récente déclaration de Trump selon laquelle il était considéré comme un leader dans la protection des personnes LGBT à l'étranger", a déclaré la télévision américaine, faisant référence à la campagne américaine visant à faire de l'homosexualité un crime dans le monde en mai.

A Berlin, les billets sont "le plus long possible".

La contradiction entre le mot et la réalité est particulièrement évidente dans le cas de l'ambassade des États-Unis à Berlin. L'ambassadeur d'Allemagne aux États-Unis, Richard Grenell, dirigerait le « combat » de l'administration Trump contre la criminalisation de l'homosexualité.

"La reconnaissance du Mois de la fierté présidentielle et son tweet encourageant notre campagne de criminalisation me rendent encore plus fier d'être de retour au rassemblement de la fierté à Berlin et d'accrocher une grande affiche à l'ambassade", a-t-il déclaré à NBC. Des nouvelles.

Selon le porte-parole de l'ambassade d'Allemagne, Joseph Giordano-Schulz, la grande bannière est finalement "un drapeau qui est maintenu aussi loin que possible de l'ambassade".

Depuis le début de son mandat, le président des États-Unis n'a pas vraiment démissionné de cette politique en faveur des droits de la communauté.

Le 25 mai, le département américain de la Santé a annoncé une section sur l'avenir du système d'assurance maladie pour protéger les personnes transgenres de la discrimination. En avril, l'administration républicaine a annulé la décision de Barack Obama de l'autoriser à servir dans l'armée sur la base de son identité de genre, affirmant qu'"il y avait un risque pour l'efficacité et la rapidité".

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !