Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


Pologne « quartiers sans idéologie LGBT » - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

Pologne « quartiers sans idéologie LGBT »

· · Commentaires

L'UE déclare la réponse de la Pologne "zone de liberté" pour les personnes LGBT

En Pologne, une centaine de collectivités locales ont décidé de créer des « quartiers sans idéologie LGBT ».

En réponse à la Pologne, l'UE se déclare « espace de liberté » pour les personnes LGBT (photo : des femmes utilisent des masques de couleur LGBTQ devant le Parlement européen pour soutenir la communauté LGBTQ polonaise, 15 septembre 2020).

Pologne - Jeudi 11 mars, le Parlement européen a adopté une résolution appelant l'Union européenne à déclarer une "zone de liberté" pour les personnes LGBT, en réponse à une décision de 100 autorités locales polonaises sur des "territoires sans idéologie LGBT". La déclaration symbolique a été adoptée par 142 voix contre 492, avec 46 absents.

La Commission européenne a soutenu l'initiative. "Être n'est pas une idéologie", a tweeté mercredi la PDG de l'UE, Ursula von der Leyen. "Vous êtes chez vous dans l'UE. L'UE est un espace de liberté LGBTIQ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, intersexes et queer).

Lors du débat de mercredi, l'eurodéputé allemand et coprésident du groupe LGBT au Parlement européen, Terry Reintke (Verts/ALE), qui a soutenu la proposition, l'a qualifié de "première étape".


"Nous savons que nos vies sont toujours en danger, nos droits sont restreints, nos libertés sont supprimées dans de nombreux endroits de l'UE", a-t-il déclaré, estimant que "la bataille n'est pas loin".

"Message simple et fort"

C'est un "message simple et fort", selon Pierre Karleskind (Renouveau Europe), l'eurodéputé français qui l'a initié.

"Nous pensons que l'UE a du mal à obtenir une réponse", a-t-il déclaré à l'AFP, mais y a vu une "première étape" dans la stratégie de novembre de la Commission européenne pour lutter contre la discrimination à l'encontre des personnes LGBT.

Il s'est notamment félicité de l'annonce d'une proposition de loi sur les droits des couples homosexuels.

"Le Parlement européen exerce une pression sur la Commission européenne et ses États membres au mieux de nos capacités", a-t-il déclaré.

Risque de « violations graves » des normes de l'UE

La résolution appelle la Commission à « utiliser tous les moyens à sa disposition pour lutter contre la violation des droits fondamentaux des personnes LGBT » et appelle à l'octroi de fonds européens pour poursuivre les violations et respecter l'État. Ou la procédure de l'article 7.

La Pologne et la Hongrie sont toutes deux menacées par cette « violation grave » des normes de l'UE, qui pourrait éventuellement entraîner la perte du droit de vote d'un État membre, mais cela n'est pas efficace car cela nécessite le consentement d'autres pays.


Depuis 2019, une centaine de communautés polonaises ont adopté la résolution « Idéologie anti-LGBT » ou la « Charte de la famille ». Ils représentent un tiers de la Pologne et se situent principalement dans le sud-est et l'est du pays, traditionnellement très catholiques.

Ces décisions ont conduit la Commission européenne à refuser des subventions à certaines de ces communes. Certaines de ces décisions illégales ont récemment été annulées par les tribunaux polonais et certaines municipalités ont annulé leurs propres décisions.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !