Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


Paris accorde une double subvention aux associations LGBTI+ - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

Paris accorde une double subvention aux associations LGBTI+

· · Commentaires

Ce sont les 25 associations LGBTI+ qui devraient en recevoir environ 400 000, précise Jean-Luc Romero-Michel

 

 

 

 

Billets Rainbow devant la Tour Eiffel lors de la marche des fiertés LGBT à Paris, le 24 juin 2017

LGBTI - "Il fallait envoyer un signal fort". La mairie de Paris a annoncé qu'elle allait doubler sa subvention aux associations LGBTI+ de la capitale. Jean-Luc Romero-Mitchell, assistant discrimination, a confirmé au Monde que le budget alloué serait réduit de 200 200 000 à environ 000 400 000. "Il fallait envoyer un signal fort pour rattraper son retard. Au bon moment, les syndicats LGBT n'avaient pas de pourcentage. Les premières actions, les premières subventions sont venues après 2001 avec Bertrand Delano, et Anne Hidalgo a renforcé le mouvement", dit-il. , La ville ne donnera pas grand-chose aux associations LGBTI+.

Un total de 382 650 EUR devrait être réparti entre 25 organisations différentes lors du Conseil européen de Paris en octobre. Certaines des organisations mentionnées sont SOS Homophobie, Centre LGBT à Paris, Inter-LGBT, qui organise la Marche des Fiertés, et Le Refuge.

Archives LGBTI et foyer de la culture

En attendant, Marie de Paris souhaite avancer sur deux projets importants, la construction d'une maison des cultures LGBT+ dans le Marais et d'un centre d'archivage. Ce dernier projet dure depuis des années. Jean-Luc Romero a promis que sa caisse serait « aussi bien étatique que régionale » car le centre a une profession nationale.


Pour le lancement de la Maison des Cultures LGBT+ l'an dernier, dont la sortie était déjà prévue en 2020, cela a provoqué des tensions dans de nombreux syndicats qui se sont étonnés de ne pas être d'accord. Comment le site est-il coordonné avec le Centre d'archives de Paris et le Centre LGBT ? La question a tourmenté les cadres. « Sommes-nous vraiment obligés d'investir des ressources dans une autre exposition alors que tant de syndicats actuels sont en difficulté ? Reflète Marame Kane, co-présidente du Centre LGBT dans Le Monde. Le député parisien Joël Dumier devrait entamer des discussions avec les syndicats.

D'un autre côté, ces nouvelles subventions peuvent ne pas être attrayantes. Nellie Garnier, proche de Rachida Datia, condamne le fonds "obscur". "Nous sommes désormais obligés de voter sur des packages qui rassemblent des dizaines de syndicats, certains pour le bien public incontesté, d'autres beaucoup moins, par exemple, lorsqu'ils favorisent le retour communautaire", a-t-il critiqué.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !