Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


Manif Pokharel souhaite s'impliquer au niveau départemental - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

Manif Pokharel souhaite s'impliquer au niveau départemental

· · Commentaires

Après avoir connu peu de succès en 2014, Manif Pokharel souhaite s'impliquer au niveau départemental

 



Politique - Nous les avons lâchés le 5 octobre en évoluant dans les rues de Paris et de Bordeaux en grand nombre. Manif Pokharel est de retour après cinq mois. Avec l'ambition d'influencer les élections départementales des 22 et 29 mars, ils visaient des succès mitigés aux élections municipales et européennes de 2014.

Le président du mouvement, Ludovin de la Rocher, qui n'a jamais osé s'attaquer au scrutin, a présenté jeudi 26 février sa charte des candidats, affirmant qu'il proposerait à 18.000 candidats. Cette leçon s'articule autour d'une série de huit principes et de cinq engagements que les signataires honoreront s'ils sont élus au Conseil Départemental. Il y a, bien sûr, une opposition au mariage. « Le mariage est un engagement entre un homme et une femme à s'aimer, à fonder une famille et à éduquer leurs enfants », lit-on dans le Principe 2.

Mais elle occupe une place importante dans ce texte avant toutes les questions de genre et de reproduction. L'engagement n°2 précise ainsi que le candidat « s'engage à s'opposer à tout soutien au Conseil départemental ou à l'un quelconque de ses organismes, financier, matériel ou logistique, à tout organisme promouvant l'idéologie du genre dans les écoles ». Comme n°5, il se lit comme suit : « Je m'engage à ce que le Conseil Départemental n'apporte aucun soutien financier, matériel ou logistique à des associations ou campagnes de communication qui promeuvent explicitement ou indirectement l'indifférence sexuelle, la GPA ou la reproduction auxiliaire. pratiques interdites par la loi française) ».


La signature d'une charte n'est pas une garantie d'élection

« Les électeurs proches de Manif Pouts sont dans beaucoup de positions vis-à-vis des questions familiales. Pour beaucoup, c'est aussi l'élément clé qu'ils gardent en tête lorsqu'ils votent. Ils veulent donc un engagement fort de leurs élus. Avec notre charte, nous permettons aux candidats de exprimer leur foi. » Et nos supporters peuvent facilement s'orienter et savoir qui pense quoi, précise un membre du sondage « élu » de la LMPT.

La manifestation pour tous, qui se présente toujours comme isolée et apolitique, refuse de parler du « label » donné aux candidats, encore moins que de l'instruction de vote. Ce sera le seul moyen de donner aux candidats un examen plus approfondi de leurs idées. Cependant, à l'approche des élections municipales, Ludovin de la Rocher a appelé les Français à « voter pour les candidats qui signeront la charte de La Manif Pauvre Tus en faveur de la famille, rejetant ainsi une société fondée sur l'individualisme. "

Chez LMPT, nous insistons sur le fait que les candidats sont très demandés. "Lors des élections municipales, nous recevions des appels téléphoniques de candidats nous demandant quand ils apparaîtraient sur nos cartes", a ajouté l'exécutif. Il est très fier des résultats obtenus par les signataires de la charte. Ils avaient 2 400 candidats, dont 700 têtes de liste.


« D'après nos calculs, nous atteignons 53 % des candidats élus, ce qui est bien mieux que la moyenne nationale si l'on compare le nombre d'élus et le nombre de candidats », précise LMPT. À part cela, des calculs rapides montrent le contraire. En mars 2014, 925 000 candidats sollicitaient les voix françaises pour environ 535 000 postes de conseillers municipaux. Ce qui signifie que 58% des candidats ont été élus. Pour les Européens, les résultats sont bons : la LMPT assure que « plus d'un tiers des députés européens français sont européens signataires d'une charte familiale » soit environ 25 200 signataires.

« L'orientation politique du candidat n'est pas notre travail »

D'élection en élection, il y a pourtant une cohérence : c'est à la droite (et à l'extrême droite) de l'échiquier politique qu'il faut chercher des signataires. Un rapide coup d'œil à la liste des personnalités mises en avant sur le site municipal le révèle : Jean-Christophe Fromantin (UDI) hausse les épaules avec Laurent Vauquez et Camille Bedin (UMP), ainsi que Robert Maynard ou Jack Bompard (EXD). "Nous avons encore quelques candidats de gauche. Mais surtout, plus de 60% sont sans étiquette", précise LMPT.

"Le combat pour la famille est au-dessus des partis et l'orientation politique des candidats n'est pas notre métier", a-t-il ajouté. Il n'est donc pas question de refuser de signer le candidat sous prétexte d'être un FN.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !