Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


Loi LGBT en Hongrie : l'UE entame une procédure - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

Loi LGBT en Hongrie : l'UE entame une procédure

· · Commentaires

La Commission européenne envoie une mise en demeure aux autorités hongroises pour les contraindre à abandonner les lois discriminatoires à l'encontre des personnes LGBT+. 

 Droits - L'Union européenne lancera jeudi 15 juillet une procédure pour manquement à l'encontre de la Hongrie pour contraindre le Premier ministre Victor Orban à abandonner les lois discriminatoires à l'égard des personnes LGBT+, a-t-on appris mercredi de source européenne.

La Commission européenne va "mettre en œuvre ses menaces" et envoyer jeudi une lettre de notification officielle aux autorités hongroises, a indiqué une source à l'AFP.

"Si la Hongrie n'améliore pas la situation, la commission utilisera son pouvoir de protectrice des traités", a prévenu début juillet la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Une loi votée par le parlement hongrois le 15 juin interdit la distribution de matériel homosexuel aux mineurs. Ursula von der Lane a qualifié la loi de la semaine dernière de "honteuse", mais le gouvernement hongrois a rejeté les critiques et les demandes des dirigeants bruxellois.

La lettre de mise en demeure est la première étape du processus de saisine de la Cour européenne de justice et de sanctions pécuniaires.

La Commission européenne publiera le 20 juillet son rapport sur l'État de droit dans l'UE, qui évalue la situation dans chaque pays et formule des recommandations, dont le respect est une condition du financement de l'UE dans le cadre du nouveau mécanisme.


Cette demande rend difficile la vérification du plan de relance présenté par la Hongrie. Budapest a besoin de 7,2 milliards d'euros d'argent européen pour soutenir son économie pendant l'épidémie.

"Les mêmes critères s'appliquent à tous les États membres. La commission évalue actuellement si le plan présenté par la Hongrie est conforme aux recommandations légales et inclut la mise en place d'un mécanisme de contrôle des fonds européens", a déclaré un porte-parole.

Depuis de nombreuses années, Bruxelles critique la Hongrie pour son manque de transparence dans les marchés publics, sa lutte inadéquate contre la corruption et son indépendance de la justice.

"Une fois que nous serons satisfaits des 11 critères donnés, l'analyse du plan hongrois sera terminée", a déclaré un représentant de l'exécutif européen. La Hongrie pourrait mettre deux mois pour reprendre les pourparlers avec Bruxelles. "Il y a un sentiment de ne pas accepter le plan de la Hongrie les yeux fermés", a déclaré une source européenne.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !