Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


Le meurtre d'un jeune homosexuel a choqué l'Espagne - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

Le meurtre d'un jeune homosexuel a choqué l'Espagne

· · Commentaires

Lors d'une grande marche à Madrid, des manifestants ont dénoncé des "crimes homophobes".


LGBTQI+ - "Justice pour Samuel". Le meurtre d'un jeune homme battu à mort à la fin de l'année dernière a choqué l'Espagne, où une grande manifestation s'est tenue lundi 5 juillet pour condamner les "crimes homosexuels".

Un assistant infirmier, Samuel, 24 ans, a été retrouvé inconscient devant une boîte de nuit à La Corogne, dans le nord-ouest de l'Espagne, après avoir été battu. Les services d'urgence n'ont pas réussi à le réanimer et il est décédé samedi matin, selon les médias espagnols.

"L'homophobie et le fascisme sont une seule et même chose", a déclaré lundi soir un grand drapeau portant des manifestants quittant la célèbre Puerta del Sol de Madrid, a rapporté l'AFPTV. Des foules de plusieurs milliers de manifestants, dont certains brandissant des drapeaux de fierté, ont répondu à l'appel de plusieurs groupes LGTBQI+ qui criaient « Justice pour Samuel ».


"Je veux vivre"

"Ce ne sont pas des attaques, ce sont des meurtres", a-t-il déclaré. « Arrêtez l'homophobie », « Je veux vivre » ou « Ils nous tuent », lisent certains signes. Après sa mort, ses proches ont condamné l'homosexualité quelques jours seulement après le Pride Weekend en Espagne, un lieu important pour les festivités LGTBQI +.

Les manifestations ont eu lieu lundi soir dans d'autres villes espagnoles, comme La Corogne, et ont rassemblé des centaines de personnes, selon des photos et des vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Le ministre espagnol de l'Intérieur, Fernando Grande-Larlaska, a souligné lundi qu'aucune arrestation n'avait été effectuée jusqu'à présent et qu'"aucun indice n'a été démenti, aucun crime de haine ou autre".


"Je pense que l'enquête policière va bientôt découvrir les coupables du meurtre de Samuel et faire la lumière sur les faits. Il s'agit d'un acte cruel et brutal. Les droits et libertés ne reviendront pas. L'Espagne ne tolérera pas cela", a tweeté le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez. Lundi soir.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !