Mon panier (0)



JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !


La Hongrie passe en revue les droits de l'homme : LGBT - Be Arc-en-Ciel
· · Commentaires

La Hongrie passe en revue les droits de l'homme : LGBT

· · Commentaires

En mars 300, le gouvernement Orban a adopté la « loi sur le coronavirus », qui contient un certain nombre de mesures d'austérité. Il veut voter au parlement sur de nouveaux projets de loi critiqués par les responsables européens. Un texte menace particulièrement les droits des personnes transgenres.

L'expert en relations internationales François Heisberg a qualifié la Hongrie de "dictature corona" et a donné à son président, Victor Orban, de nouveaux pouvoirs illimités.


Coronavirus Hongrie, Pologne, Israël... La crise sanitaire conduit à des mesures pour affaiblir la démocratie

Le gouvernement a déposé un projet de loi pour mettre fin à la reconnaissance légale du troisième sexe. Le projet vise à mettre fin à la discrimination fondée sur le sexe. Il redéfinit le sexe comme « le sexe biologique basé sur les caractéristiques sexuelles et les chromosomes ».

Menace d'équipement secondaire

Si le Parlement approuve le projet de loi, il ne sera possible que d'inscrire le « sexe biologique à la naissance » dans l'état civil sans possibilité de changement. Le projet menace l'état matrimonial des personnes transgenres, leur permettant de changer leur prénom et leur identité de genre sur leur papier.

« Les personnes transgenres ont le droit à la reconnaissance légale de leur genre, y compris la souveraineté », a déclaré Danja Mizatovic, commissaire européenne aux droits de l'homme d'origine hongroise. Le commissaire a appelé le parlement hongrois à ne pas adopter de législation contraire à la loi de la Cour européenne des droits de l'homme.

Haine HLBT sélectionnée en Europe

"Cette attaque contre la communauté trans est scandaleuse et délibérée. Depuis 2016, le processus de transformation conjugale a été délibérément reporté (...) Cette décision ne consiste pas seulement à faire taire les personnes transgenres. Elle nie leur identité et leur existence", Mark-Angel s'oppose à la carte. , président du groupe eurodéputé LGBTI.

Related Posts

Vous pourriez aussi aimer
JE SOUTIENS LA CAUSE LGBT !